Portrait de Mélaine Bernard

Portrait de Mélaine Bernard

Rédigé le 29/04/2020
Cassandre Tran

2 choses animent Mélaine Bernard dans la vie: 

Sa famille et son business

Elle est ce que l’on appelle une MOM BOSS

Une mom boss est une femme qui a décidé de ne pas choisir entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle mais qui a décidé d’allier les 2 et surtout de réussir.

Sachez que pour elle, ça n’a pas toujours le cas mais avant de vous parler de ses succès, laissez-nous vous raconter d’où elle vient. Elle est issue d’une famille qui avait la culture du résultat, pour qui le succès se mesurait à son niveau d’étude. Mais ce n’était pas fait pour elle, elle rêvait de liberté et n’est jamais entrée dans ce moule, on la surnommait même le vilain petit canard.

A 17 ans, elle part de chez ses parents pour vivre comme elle l’entend. Sans diplôme, elle enchaîne les petits boulots et ne gagne pas beaucoup d’argent, mais elle est libre. Le problème, c’est qu’à force d’entendre qu’elle ne réussirait pas, elle a fini par croire que le succès n’était pas fait pour elle et a tiré un trait sur ses rêves. Après le décès de son père, à qui elle reprochait de n’avoir jamais cru en elle, elle comprit que ce n’est pas à cause ou grâce à quelqu’un que l’on réussit. Une seule personne pourrait transformer ses rêves en réalité, une seule personne pourrait rendre ce qu’elle croyait impossible, possible ; et cette personne c’était elle

Elle a alors pris la responsabilité de sa vie et décidé qu’elle ne blâmerait plus quiconque à propos de son manque de résultats. Elle a pris l’engagement de devenir une meilleure version d’elle-même chaque jour. C’est ainsi qu’elle comprit que ce qui était important, n’est pas ce que disent ou pensent les gens que personne ne lui volerait ses rêves. Ce jour-là, elle était enfin prête et a décidé de devenir l’architecte de sa vie. A cette époque, elle n’avait pas encore trouvé le « véhicule » qui la conduirait vers ses rêves mais il y a 6 ans, elle l’a enfin trouvé.

Ce véhicule est LE MARKETING RELATIONNEL

Elle a immédiatement compris la puissance de cette fabuleuse profession, y a vu     l’opportunité de changer sa vie et de réaliser enfin ses rêves, une vie où l’argent ne serait plus un problème, où elle ne manquerait plus jamais de temps pour ce qui était important pour elle, où les challenges et les occasions de se dépasser et de grandir seraient quotidiens, où les rencontres et les possibilités seraient infinies. Mais elle avait compris aussi que construire un business solide prend du temps (quand on fait les choses avec éthique) car il n’y a pas d’ascenseur vers le succès, tout le monde doit prendre les escaliers.

Quelques mois après avoir démarré cette activité, elle a appris qu’elle était enceinte de jumeaux, son médecin décidait donc de lui prescrire un arrêt de travail s’agissant d’une grossesse à risques et compte tenu de son métier difficile, pour lequel elle travaillait beaucoup. La société qui l’employait à l’époque n’a pas complété ses indemnités, la plongeant dans une situation financière très difficile où elle risquait de tout perdre.

Son pourquoi est alors devenu plus fort que ses excuses et en quelques mois, à force de travail et de détermination, elle avait doublé le salaire qu’elle gagnait dans son emploi salarié. Elle a donc décidé de « licencier son patron » et de vivre uniquement du marketing relationnel.

Cela a été la meilleure décision de sa vie, elle était enfin libre de vivre comme elle l’entendait, elle a pu élever ses enfants, avec la liberté financière et le temps, elle rencontrait des personnes merveilleuses en étant payée pour aider les gens à se sentir mieux physiquement, psychologiquement et financièrement.

Un gros dilemme s’est alors présenté à elle : sa situation était très confortable dans sa compagnie de marketing relationnel mais une petite voix intérieure lui disait que ce n’était pas la compagnie qui lui correspondait.

La peur s’est emparée d’elle… peur de l’échec, peur de tout perdre, alors qu’elle avait travaillé tellement dur pour avoir cette vie. Puis elle s’est dit que personne n’avait réussi à haut niveau dans les affaires sans avoir pris de risques et que si elle l’avait fait 1 fois, elle pourrait le faire 2 fois. Elle a donc pris la décision de quitter sa compagnie pour recommencer à zéro.

Peu de gens croyaient en elle, beaucoup ont essayé de la dissuader ou prédisaient sa perte quand elle a pris cette décision mais comme l’a dit Coluche :

« Ce n’est pas parce qu’ils sont nombreux à avoir tort qu’ils ont raison »

Il est vrai que lancer une compagnie américaine en Europe est un gros challenge, 95% du réseau a abandonné la 1ère année devant tous les obstacles mais comme on le dit : ce sont dans les tempêtes que l’on voit les vrais capitaines de navire et non quand la mer est calme.

Stormy Wellington , la femme numéro 1 au monde en marketing relationnel,  lui avait dit lors de son 1er voyage aux États-Unis pour rencontrer la direction : «Ce n’est pas la compagnie qui a dû m’apporter quelque chose pour réussir, c’est moi qui ai apporté quelque chose à la société pour qu’ils aient envie de miser sur moi».

Sa rencontre avec Stormy Wellington, lui a permis de comprendre que c’était à elle et à son équipe de prouver à cette compagnie qu’elle devait croire en eux et en leur potentiel de développement. Elle a donné une vision à son équipe : celle du succès et de la réussite. Elle a entendu les difficultés et ne les a jamais niées, mais pour elle il n’y a jamais de problème, uniquement des challenges. Aujourd’hui elle est extrêmement fière de tout ce qu’ils ont accompli et elle sait qu’elle a pris la meilleure des décisions en rejoignant cette fabuleuse compagnie.

Comme elle le dit souvent :

« Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous »

Son équipe est composée de plusieurs milliers de distributeurs répartie dans plusieurs pays et continents, la France est dans le top 5 mondial toutes les semaines en termes de chiffre d’affaires sur plus de 80 pays, elle est passée de 0 à un salaire à 5 chiffres en moins de 2 ans et est la numéro 1 Europe de sa société. Sa vie a totalement changé, et elle a réalisé tous les objectifs qu’elle s’était fixé.

Elle a le temps de prendre du temps pour elle, de faire du sport quand elle le souhaite, voyage dans le monde entier dans des lieux sublimes, peut faire plaisir à ses proches sans compter, elle a une magnifique maison dans le Sud de la France, une belle voiture... mais surtout elle peut profiter de ses enfants car « le plus beau cadeau qu’un parent puisse faire à ses enfants c’est leur offrir son temps ». Enfin, elle a réalisé son rêve personnel : « être libre et cela n’a pas de prix ». Sa plus grande fierté est surtout que des milliers de familles ont changé leur vie grâce à son travail.

Son objectif est maintenant de continuer d’impacter et d’aider un maximum de personnes à réaliser à leur tour leurs rêves, en gardant à l’esprit, comme elle le dit :

« On dit toujours : être au bon endroit, au bon moment avec les bonnes personnes …Mais sachez qu’en réalité le plus important est d'ÊTRE la bonne personne »


Changer des vies, n’est-ce pas le plus beau métier du monde ?