Notre rapport à l'argent

Notre rapport à l'argent

Rédigé le 27/07/2020
Cassandre Tran


Entre sujet tabou pour beaucoup d’entre nous, idées reçues, blocages et superstitions, l’argent fait couler beaucoup d’encre ou de larmes. il crée la folie, de la culpabilité, des désaccords, des crises, de la dépendance et de la tristesse... des nuits d’insomnie... 

JE CONTINUE ?

 

Jean d’Ormesson disait :
« l’argent est le cancer de la société ». 

Je le pense aussi pour toutes les raisons énoncées plus haut. C’est vrai, il est mal réparti, oui nous en avons besoin, oui il faut « travailler », oui il nous permet de payer nos factures... Alors, comment s’en sortir ? Comment se sortir de toutes ces conséquences dévastatrices pour notre état d’esprit et notre santé ? Truc qui n’a rien à voir avec le coaching. Enfin... Si ! C’est même, pour moi, le point de départ : éteindre notre poste de télévision !!! d’abord !!! 

Ensuite, s’en abolir ! Se détacher complètement de l’argent. Se fier aux événements ! Avant cela, je crois qu’il est indispensable de s’arrêter sur notre propre rapport à l’argent. 

Distinguer le vrai du faux pour soi : nos croyances constituent un frein à réali- ser ce que nous souhaitons. Comme : « l’argent ne fait pas le bon- heur » et nous avons ajouté « mais il y contribue » MDR. Je rigole car voilà un méga frein. La culpabilité de dire que nous souhaitons avoir plus d’argent, beaucoup plus même, mais ça la fout mal de l’avouer. C’est pas bien ! Et pourtant TOUT LE MONDE en veut ! TOUT LE MONDE court après. 

Mon dieu, si vous saviez comme ça a été dur de nous détacher (avec Greg) de ce fichu fric ! Nos blocages freinaient cette énergie qu’est l’argent. 

Voilà par quoi je suis passée : 

1 - ÊTRE UTILE 

À quoi êtes-vous utile ? 

 

2 – RÊVER

À quoi rêvez-vous ? 

 

3 – VOIR CLAIR 

Quelles sont vos croyances limi- tantes ? Au hasard : « J’ai pas de di- plômes », « Je n’y arriverai pas », « Il faut bosser dur pour payer les fac- tures », « Je suis un panier percé »... Ou au contraire vous regardez votre compte tout le temps pour mieux le gérer ? 

 

4 – CROIRE 

Vous créez de nouvelles croyances dynamisantes. Même si ça paraît fake au début, ça vaut le coup de commencer tout de suite ! C’est se reprogrammer (PNL) : supprimer les croyances limitantes et les remplacer par des dynamisantes.

5 – DÉPENSER 

OUI, dépenser ! C’est LA partie la plus difficile si vous n’êtes pas passé par les étapes 3 et 4.
Exemples : Si vous n’êtes pas bon en gestion d’argent et que personne dans votre entourage ne peut vous aider, payez quelqu’un pour le faire. Nous ne sommes pas bon en tout ! Vous n’avez pas telle ou telle compétence ? Dépensez pour vous former si vous aimez ça ou payez un professionnel qui a ce talent ! Il vous fera non seulement gagner du temps mais vous fera gagner de l’argent. En plus vous lui aurez permis de générer de l’argent en faisant ce qu’il aime. CQFD 

 

6 – CONCENTREZ- VOUS SUR CE QUE VOUS AIMEZ FAIRE ET UNIQUEMENT ÇA ! 

Vous allez créer de la valeur et on vous appellera pour ça !
Exemple :Faire rire. Aussi ridicule que ça puisse paraître, les gens ont envie de rire (et aux éclats même !). Vous aimez organiser, c’est pareil. Vous aimez écrire, idem.Vous kiffez les challenges, super ! Tout cela n’attend que vous ! 

Nous sommes tous utiles à quelque chose et bons dans un domaine. Trouvez-le ! Rappelez-vous en quoi vous êtes bons !!! Vous gagnerez en argent autant que ce que vous apporterez comme va- leur et avec facilité ! 

Croyez en vous, en vos compétences et en vos rêves pour être motivé. Bizarrement vous verrez, l’argent ne sera plus un problème mais un moyen de vous réaliser et faire ce que vous voulez ! 

Aujourd’hui, je ne travaille pas, je passe du temps à ce que j’aime. Aujourd’hui, je voyage avec ma famille en contribuant au bonheur des autres. Aujourd’hui, je sais que je peux dépenser. J’ai le droit ! (croyance dynamisante). Aujourd’hui, je sais que je ne sais pas ! Tout peut arriver et j’ai confiance. 

L’argent n’est plus un dû parce que j’ai bossé dur mais parce que j’ai contribué fort à ce que j’aime et sans compter... Je m’aperçois que la nature est bien faite. 

Je n’ai pas de leçon à vous donner mais je sais que vous avez besoin de coup de pied(s) au cul ! Vous allez vivre mieux, vous allez créer de la richesse autour de vous, vous le méritez ! Et puis, c’est nous qui créons notre vie et pas les médias ou autres saboteurs ! Développez-vous encore et encore. Apprenez de vous encore et encore. Vous êtes capables de plus que ce que vous croyez et simplement ! Juste une pichnette dans les fesses ! 

Karine Drivet