Sortir de sa zone de confort

Sortir de sa zone de confort

Rédigé le 15/06/2020
Cassandre Tran


Je veux sortir de ma zone de confort, je veux changer, mais j’ai peur. Franchement, si vous êtes arrivés à cette étape, c’est que vous êtes déjà conscient que vous êtes bloqué. La majorité des gens ne sont pas conscients de ce qui les empêche d’avancer. Il y a plusieurs excuses qui vous empêchent de sortir de cette “zone de confort”. 

Il y a plusieurs étapes à franchir, lorsque l’on veut autre chose dans sa vie comme : changer de carrière, prendre sa place dans sa vie et dans son couple, s’exprimer et s’affirmer, etc. 

Pour certaines personnes, ces étapes sont faciles et simples et pour d’autres la montagne est trop grande pour qu’ils osent essayer et ils laissent très vite tomber. Il y a deux problèmes quand vous voulez changer. Le premier c’est de ne pas savoir ce que vous voulez faire, devenir ou être. Le second problème, c’est savoir ce que vous voulez, mais de n’avoir aucune idée du chemin à prendre pour y arriver. Les étapes sont tout simplement inconnues et c’est ce qui vous peut vous pousser, encore une fois, à laisser tomber. 

Pourtant, nous savons que c’est possible de changer de vie. Sortir de cette zone permet de saisir les opportunités qui se présentent à vous et créer la vie de vos rêves. Motivez-vous ! Je préfère dire : « j’ai essayé» que vivre avec des remords et des regrets. Au final, les conséquences sont les mêmes. Par contre, ne rien faire c’est vivre avec le regret de ne pas avoir essayé. 

Certains d’entre vous refusent de saisir des opportunités, une promotion, une activité, un voyage par peur de l’inconnu ou peur de perdre quelque chose. Vous devez réaliser que votre vie est l’addition des décisions que vous prenez. Chaque décision vous met face à une conséquence. La question est de savoir quelle conséquence vous voulez vivre. 

VOICI LA MÉTHODE EN 5 ÉTAPES : 

1 - IDENTIFIEZ VOTRE ZONE DE CONFORT

Pour pouvoir sortir de votre zone de confort, il est important de connaître ses limites aussi bien dans sa vie personnelle que dans sa vie professionnelle. Identifier votre zone de confort c’est savoir mettre en lumière vos compétences, votre savoir-faire et vos qualités. Il est également important d’identifier vos habitudes pour accepter de les changer. 

- TESTER DE NOUVELLES CHOSES

Nous passons nos vies à vivre comme des robots. On ne réfléchit même plus au pourquoi on fait les choses. De plus, pour éviter de faire des vagues, nous préférons rester dans du connu difficile au lieu d’aller vers l’inconnu. Je vous suggère d’essayer un nouveau plat, de changer vos habitudes culinaires, de prendre un autre chemin pour aller au travail, de changer des meubles de place dans la maison, d’écouter des musiques qui ne vous ressemblent pas, de changer une petite chose et observer comment vous vous sentez. 

Essayer de nouvelles choses.... C’est être ouvert , c’est garder à l’esprit qu’autre chose est possible, c’est créer et accepter des opportunités , c’est réveiller sa créativité. Et devenir responsable ! 

Être responsable, c’est choisir et prendre des décisions, tout en étant conscient de devoir assumer les conséquences de ces actions. Chaque jour, vous faites des choix et chacun de ces choix a une consé- quence sur vous ou sur votre vie. Il est important de réaliser l’impact de chaque décision. C’est la même chose pour tout. Si vous suivez le plan 

A, vous n’obtiendrez pas les conséquences du plan B mais celles du plan A. Il ne vous reste qu’à choisir ce que vous voulez et faire les bons choix. Et si vous vous lanciez un défi par semaine ? (par exemple, une prise de parole en public ou encore une rencontre autour d’un café) Il faut que le changement soit progressif pour avoir un résultat durable. Ne soyez pas trop exigeant avec vous-même et laissez-vous le temps de vous adapter à de nouvelles situations. 

3 - SUIVRE LE COURANT

On appelle cela le flow, suivre la vie comme elle se déroule et se laisser porter. La majorité du temps, nous nous débattons avec la vie au lieu de lâcher prise. 

Nous essayons trop souvent de défoncer une porte qui reste fermée, peu importe nos efforts. Si elle reste fermée c’est qu’il y a une raison. Soit ce chemin n’est pas pour nous, soit nous n’avons pas le bon outil ni le bon moyen pour y accéder. Alors, il convient de se remettre en question au lieu de s’acharner. 

Pour cela, on doit être conscient que l’on va à contre-courant. Soyons à l’écoute, car le corps est votre meilleur baromètre pour sa- voir ce que l’on vit : un pouls qui s’accélère, une respiration haletante ou juste dans le haut du cœur. L’ego qui ne cesse de parler, des émotions ou des réactions sont les moyens par excellence de savoir qu’il y a quelque chose qui ne marche pas. Finalement, suivre le flow, c’est arrêter de vouloir toujours tout contrôler. Il serait plus intelligent de se laisser plus tôt aller sur la vague qui arrive, la sur- fer du mieux possible en appréciant le moment. 

4 – CHOISIR LES BONS MOTS, ET CHANGER DE VOCABULAIRE

Les mots ont un pouvoir de manifestation, alors choisissez les bons mots : Vous ne tombez pas, vous apprenez, vous ne vivez pas un échec, vous vivez une expérience, vous n’êtes pas à terre, vous vous relevez. Vous ne vous découragez pas, vous êtes motivé. 

5 - PRENDRE DES RISQUES

Vous souhaitez changer d’activité professionnelle ? Voyager ? Vous lancer dans un projet ? Faire du bénévolat ? Peu importe, soyez ambitieux ! Apprenez à prendre des risques, et à les assumer. Vous allez finir par y prendre goût ! 

Sortir de sa zone de confort c’est se donner les moyens de ne plus craindre l’inconnu. Ça ne signifie pas que nous devons oublier qui nous sommes. C’est apprendre à repousser ses limites pour finalement se procurer une satisfaction personnelle. Sortir de sa zone de confort c’est également un moyen de s’affirmer, d’assumer ses ambitions et de se libérer des jugements personnels. 

Cassandre 


"J’essaie toujours de faire ce que je ne sais pas faire, c’est ainsi que j’espère apprendre à le faire." Pablo Picasso